10 mars 2007

Valaques de Moravie- les roumains oubliés...

Les Carpates sont souvent associés aux roumains et la Roumanie. Mais les Carpates de Pologne, Republique Tcheque ou Slovaquie? Si, car selon cet article de Wikipedia * , les berges roumains y sont venus depuis le 14 siecle. De nos jours encore, il y a une region tcheque apellée "Valašsko"-la Moravie "valaque**"(roumaine).


Continuité des traditions: un valaque de Brumov (Moravie) , 1787...


...et un "cousin" roumain de Transylvanie, en 1843
(detail d'une peinture par Barabas Miklos, Galerie Nationale Hongroise, Budapest)




Plus étonnant, ces descendants des bergers roumains ont eu une longue histoire de vie separée des autres peuplades, voire d'"independece". Du 16eme au 17eme siecle on les voit defendant leur foie protestante ou orthodoxe contre les habsbourgs (autrichiens) catholiques. Seuls ou en alliance avec les hongrois mais aussi les...danois et suedois! :-o
C'es seulement en 1644 que ces "valaques" sont soumis par les autrichiens qui leur donnent à choisir: la mort ou la conversion! Mais, selon cet article, une partie de l'heritage roumain y aurait resté: le dialecte local*** utilise encore quelques termes pastoraux roumains, et le folklore garde encore des traditions roumaines.
Dans la Slovaquie voisine, un sortiment de fromage s'appelée "bryndza", nom presque identique avec notre terme générique pour "fromage": "branza".
De la "bryndza" slovaque sur une tartine. Une surprise gastronomique d'origne Roumaine.
(image sans copyright)



Bref, il y a partout des surprises roumaines, meme chez...les tcheques, les slovaque ou les polonais****!.




____________________________________________________
* a remarquer quand meme que cet article est loin des standars de qualité de wikipedia- il y a des auteurs cités, mais il ne sont pas indiqués au sous-sol. A vous, peut-etre, de l'ameliorer! ;)

**ancien terme employé jadis par les étrangers pour designer les roumains. De nos jours, valaque signifie surtout "habitant de la Valaquie" qui est ma région de Roumanie (sud). Un terme similaire, "vlaque", est employe dans les langues des balkans pour designer les populations roumainophones d'Albanie, Grece, Bulgarie, Serbie et Macedoine.
Le mot est aproprié au noms "wallon" et "Valois", tous designant des peuplades/régions de langue ou horigine romaine.

***ce dialecte est de moins en moins parlé, malheureuxement.

****Pour donner un exemple de Pologne: j'ai lu l'histoire d'un couple polonais, Marjan et Anastazja, qui, comme beaucoup d'autres, se sont exilés en France, avant la deuxième guerre mondiale. Rien d'étonnant, sauf que les deux provenait de la
région de Sanok, autrefois peuplée par des Valaques. Comme pour faire une boucle du destin, le fils de Marjan et Anastaszja est le beau-frère d'Eliane Roussel, grande amoureuse de la Roumanie ;) .
(C’est d'ailleurs de son journal de voyage à l'Est que j'ai tiré cette histoire)

2 commentaires:

ERzi a dit…

La "Valachie morave" est une région magnifique, et tous les locaux parlent éresse à qui s'y intde ces bergers roumains qui y venaient. Mais je ne comprneds pas la note de bas d'article sur le langage qui serait "de plus en plus moins utilisé heureusement" ?

olahus a dit…

coucou, Erzi, j'ai pensé à toi en écrivant ce compte rendu. Je suis héreux de savoir que les locaux n'ont pas oublié leurs origines

sur le dialecte slave local, qui garde encore des termes roumains liés aux activités pastorales, j'ai écrit
"de plus en plus moins parlé, malheureuxement."
bref, il est de MOINS en moins parlé (mon exprimation ici n'est pas des plus correctes, je le crains, je vais corriger)

Quand à ta questions sur le forum: oui, selon wikipedia les bergers valaques, surtout protestants mais aussi orthodoxes, se sont longuement oposés à la catholicisation imposée par les autrichiens.